Quoi de neuf ?

Sony vpl-vw 360ES la projection 4k a de l’avenir…..

SONY VPL-VW 360

L’avenir de la projection 4K est serein…

 

 

 

Bonjour a tous, aujourd’hui nous allons vous parlez du Sony vpl-vw 360es un vidéoprojecteur a résolution 4K native  qui excelle dans son domaine.

Nous remercions Sony France et son équipe pour le prêt de se vidéoprojecteur qui se place parmi les plus avantageux au vue du rapport qualité prix sur de la projection 4K native .

Placé a un tarif de 6999 euros TTC le Sony vpl-vw 360 nous offre pour ce tarif ce qu’offrait exactement le Sony vpl-vw 550 qui lui était placé a un tarif de 9999 euro TTC, Sony nous offre donc la possibilité a moindre coup de bénéficié de toute les performance des séries 500 jusque la connu et de qualité irréprochable.

 

 

Je tiens a préciser que ce banc d’essai n’est pas un test explicatif  dans la technique la plus poussée possible pour cela d’autre sites qui vous noie dans les aspect technique sont bien plus performant, quand nous avons un projecteur dans cette gamme l’aspect technique est prouvé car le produit est exceptionnel et trop souvent certains se noie dans les chiffre et ne prennent plus le temps d’être sous le charme du rendu a l’image , cependant pour les plus acharner a ce genre de choses vous trouverez un rapport complet de la calibration effectué professionnellement sur le projecteur que nous avons eu en essai en fin d’article.

 

 

 

PROTOCOLE DE TEST:

  • HTPC  configuration madvr full uhd HDR
  • Platine Blu-ray Sony ubx1000
  • Toile technique gain 0.8
  • Intermédiaire pré-ampli Yamaha cx-a5100
  • système sonore haut rendement altec, jbl et kcs
  • Pièce traité acoustiquement et adapter a la vidéoprojection et réverbération de luminosité.

 

 

 

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES:

  • Affichage
    Système de projection : panneau SXRD 4K
    Dispositif d’affichage (matrice) : taille de l’image 0,74″ (3x)
    Nombre de pixels : 26 542 080 (4096 x 2160 x 3) pixels
  • Objectif
    Mise au point : motorisé
    Zoom : motorisé (env. x 2,1)
    Lens Shift : motorisé
    – Vertical : +85 % -80 %
    – Horizontal : +/- 31 %
  • Source lumineuse
    Lampe au mercure haute pression de 225 W
    Fréquence recommandée de remplacement de la lampe*1 : 6 000 h (mode lampe : Faible)
    Cycle de remplacement du filtre (max). : à effectuer en même temps que le remplacement de la lampe
  • Projection
    Taille de l’image projetée : 1 524 mm à 7 620 mm (60″ à 300″)
    Luminosité : 1800 lm (mode lampe : Élevé) *2
    Indice CLO (luminosité couleur) : 1500 lm (mode lampe : Élevé) *2
    Contraste dynamique : 200 000:1
    Fréquence de balayage :
    -Horizontal De 19 kHz à 72 kHz
    -Vertical De 48 Hz à 92 Hz
  • Résolution d’images prise en charge
    Signal informatique : résolution maximale 1920 x 1080 pixels (entrée HDMI uniquement)
    Signal vidéo :
    480/60p, 576/50p
    720/60p, 720/50p
    1080/60i, 1080/50i, 1080/60p, 1080/50p, 1080/24p
    3840 x 2160/24p, 3840 x 2160/25p, 3840 x 2160/30p, 3840 x 2160/50p*3, 3840 x 2160/60p*3
    4096 x 2160/24p, 4096 x 2160/25p, 4096 x 2160/30p, 4096 x 2160/50p*3, 4096 x 2160/60p*3
  • Langue de l’interface
    17 langues (allemand, anglais, arabe, chinois simplifié, chinois traditionnel, coréen, espagnol, français, italien, japonais, néerlandais, norvégien, polonais, portugais, russe, suédois, thaï)

 

 

  • Connectique
    HDMI1 / HDMI2 *4 : numérique (RVB/Y Pb/Cb Pr/Cr)
    Déclencheur : mini-jack, 12 V CC max. 100 mA
    Télécommande : RS-232C (sub-D 9 broches femelle)
    LAN : RJ45 et 10Base-T/100BASE-TX
    Entrée IR mini-Jack
  • Conditions d’utilisation
    Température d’utilisation / Humidité en fonctionnement : De 5 °C à 35 °C / de 35 % à 85 % (sans condensation)
    Température de stockage / Humidité de stockage : De -20 °C à +60 °C / de 10 % à 90 % (sans condensation)
  • Alimentation
    Tension secteur : de 100 V à 240 V CA, de 4,1 A à 1,7 A, 50/60 Hz
    Consommation électrique (marche) : 350 W
    Consommation électrique (mode veille) : 0,3 W (lorsque la fonction d’activation à distance est réglée sur « Off »)
    Consommation électrique (mode veille sur réseau) : 1,0 W (LAN) (lorsque la fonction d’activation à distance est réglée sur « On »)
    Mode veille / Mode veille sur réseau : mise en mode veille au bout de 10 minutes environ
  • Généralités
    Bruit de fonctionnement : 26 dB
    Dimensions (L x H x P) (sans les parties saillantes) : 495,6 x 195,3 x 463,6 mm
    Poids : Env. 14 kg
  • Accessoires fournis
    Télécommande Remote Commander RM-PJ24 (x1)
    Piles AA au manganèse (R6) (x2)
    Cache d’objectif (x1)
    Câble secteur CA (x1)
    Manuel d’utilisation (CD-ROM) (x1)
    Manuel de référence rapide (x1)
  • Lampe de remplacement
    Référence LMP-H220
  • Remarques
    *1 Ces chiffres concernant l’entretien ne sont donnés qu’à titre informatif et ne sont pas garantis. Ils dépendent de l’environnement et des méthodes d’utilisation du vidéoprojecteur.
    *2 Valeurs estimées.
    *3 YCbCr 4:2:0, 8 bits
    *4 Les deux entrées HDMI sont compatibles avec HDCP 2.2.

 

ASPECT ESTHÉTIQUE:

 

 

Le Sony 360 garde la ligne jusque la connu des précédents vidéoprojecteurs de la marque, ligne sobre et assez classe avec sa couleur disponible en blanc ou noir ce qui pour les uns facilitera le placement en salle de vie clair et pour les autres facilitera le placement en salle dédiée ou semi-dediée, le contour objectif et son ornement or rappelant certains réacteur comme celui de l’ARC chez iron man..

 

A noter que pour les nouvelles séries de Sony cet aspect n’est disponible qu’a partir du 360, son petit frère le 260 bénéficie d’un contour objectif différent.

 

 

L’objectif lui même de ce Sony 360 est en verre a l’exception du dernier panneaux qui lui est en plastique cela ne gênant en rien la qualité de la retranscription et protège plutôt .

On sent de suite que la qualité de l’objectif apporte un accru sur la définition elle même avec un piqué plus avantageux qu’a l’instar d’autre fabricant qui opte pour du non verre .

Toujours cet aspect laqué en façade qui laisse apparaitre de chaque coté le système de ventilation et extraction d’air nécessaire au bon fonctionnent, système que personnellement je trouve superbe et qui permet de placer le projecteur en fond de salle a seulement quelques millimètres du mur car l’air est aspirer et expulser en façade de projecteur donc bravo Sony cela n’est pour certains qu’un détails mais il a une importance pour moi car je connais beaucoup de personne qui de par le manque de recul ne peuvent avoir la base image voulu et cela pour quelques centimètres du au placement du projecteur en fond de salle….

 

Le cache objectif toujours présent pour la protection lors de la non utilisation du projecteur.

La télécommande quand a elle garde les fonction bien connu sur les séries précédentes et le même aspect..pourquoi changer cela tout y est les raccourci les plus utile tel que le réglage du lenshift , La netteté,le focus, et bien d’autres mode de gestion colorimétrique etc etc..

 

 

 

RENDU IMAGE BLU-RAY:

Pour cela le Sony 360 excelle,  la matrice du Sony 360 fera le rehaussement de par son mode de gestion de résolution appeler reality creation de façon optimale.

En effet la meilleur solution pour obtenir un excellent rendu a l’image est de laisser faire le projecteur et non de géré cela a la source, le 360 nous révèle également que ce mode peut a présent être pousser au maximum sans avoir trop d’effet de fourmillement que certains auraient pu remarquer avec ce mode actif sur les précédentes version, et-ce du a l’objectif actuellement en place ou autre je ne me poserai même pas la question cela marche formidablement bien sur le 360 donc il ne reste qu’a en profiter.

 

 

 

 

 

 

Le Piqué a l’image est tout simplement sublime pas d’effet de contour nocif .

La colorimétrie en REC 709  en sorti de carton reste parmi les plus proche face a d’autre marque, bien évidemment rien ne vaudra jamais une bonne calibration mais cela est valable pour tout diffuseur sur le marché.

A noter que la convergence est très très bien gérer aucun dédoublement de visible certains d’entre vous m’ont deja parler d’éventuels convergence a régler sur les anciennes séries mais pour le coup cela a apparemment été corriger et plus aucun souci de ce coté .

Le motion flow fait un travail de bonne facture sur le contenu 1080P  le mode sélectionné pour moi qui n’apporte pas d’effet numérique et fluidifie au mieux restera le mode true cinéma, d’autre mode dispo en fonction des gouts .

 

 

RENDU IMAGE 4K:

Alors nous voila dans le terrain de prédilection du vidéoprojecteur la diffusion 4K, aucune surprise je m’y attendais l’image est superbe le piqué est tout simplement excellent, les couleurs parfaitement retranscrite tout y est.

Le contraste image est selon moi très très bien mis en œuvre la profondeur des noirs quasi abyssale.

 

Colorimétrie en /2020 excellente après calibration une image somptueuse.

Nous ressentons bien la l’évidence, les projecteur a matrice 4K native que nous propose Sony sont très loin devant les pseudo émulation 4K proposé par la concurrence ce qui me fait dire que selon moi il faut absolument lors de séance 1080P laisser et usé du Sony 360 pour la gestion d’upscaling et surtout ne rien faire au niveau de la source, en effet qui mieux que le produit serait gérer cette matrice native et ainsi nous offrir ce rendu .

Le motion flow non disponible sur le contenu 4K reste le seul point négatif a mes yeux mais l’image ne manque pas de fluidité toutefois certains gros fichier vidéo aux scènes brutale peuvent faire ressentir quelques micro saccade mais cela n’est quasi visible que si on s’acharne a les chercher .

La gestion en très haute résolution aurait été préférable sur un mode colorimétrique au delà de 10 bits .

 

 

RENDU HDR

Du a la toile sur laquelle le banc d’essai fut réaliser (toile technique) le rendu HDR n’a pas totalement été sublimé, je m’entend en vous disant cela et veut vous faire comprendre que le rendu HDR est vraiment excellent le jaillissement de couleurs intense se fait bien sentir mais il aurai été encore meilleur si la toile avait été autre car elle absorbe beaucoup de flux lumineux et le HDR quand a lui nécessite beaucoup de lumens…

Sur une base de 3 mètres la densité du Sony 360 de 1500 lumens annoncés sera gérer cependant au delà de 3 mètres de base le manque de lumens du projecteur pourrait ne pas donner le meilleur du contenu HDR même si cela restera excellent il y aura tout de même pertes.

Cela dis même avec cette toile pas la meilleur du monde le rendu est très très bon .

 

 

NIVEAU SONORE :

En mode lampe bas le projecteur placer a 1 mètres au dessus de la position d’écoute est inaudible pas un bruit ce qui est très agréable lors de scène calme , toutefois en mode lampe haut un léger souffle se fait entendre mais vraiment lors de scène très très calme.

RENDU 3D:

Alors certes au vue du peu de contenu 3D certains ni vois pas grand intérêt cependant il est tout de même utile de savoir que le Sony 360 est pour moi l’identique au 550 dans ce domaine.

Le rendu 3D est très immersif sans effet de ghosting et pourtant je pousse fort dans les réglages de convergence du HTPC et malgré une convergence a plus de 70% et un réglage de profondeur au maximum aucun dédoublement de visible.

Seul hic Sony ne m’a pas livré de lunettes pour l’essai mais heureusement j’en avait bien une paire pour me rendre compte de cela …..

La 3D est sur le sony360 quasi parfaite .

 

 

 

CONCLUSION:

 

Le Sony 360 est selon moi tout aussi performant que son prédécesseur le Sony 550 voir mieux sous certains aspect..

La colorimétrie est très très juste, le niveau de contraste très très bon, les diverses options disponible tel que le mode d’autocalibration permettant de retrouvé ses couleurs en fonction du temps de lampe passé très ingénieux , la gestion de résolution a travers le reality creation sublime.

Il apparait clairement que Sony nous offre la une possibilité d’accéder au cercle très fermé de sa précédente série 500 pour bien moins cher et au gout du jour ce qui me réconforte sur l’avenir de la projection 4K.

Ce banc d’essai fut très satisfaisant et le produit classé parmi les plus intéressant pour moi en terme de rapport qualité prix sur ce type de projection.

Vos avis seront les bienvenus, a savoir que mon intention de ne pas poussée l’aspect technique a outrance sur ce banc d’essai est du au faite qu’il n’y a pas de surprise a avoir, le Sony 360 est un produit d’excellente qualité donc pour ce qui souhaiterais acquérir ce type de projecteur aucune surprise a avoir il a de quoi être placé en pièce de vie ou salle dédiée sans aucun souci, possède une qualité d’image irréprochable , un taux de contraste qui a l’image nous apporte des scènes sombres très lisibles et profondes, les fameuses bande 16/9 tant détester par certains ne sont pas visible en grisâtre et donne donc le confort souhaiter .

Et Pour les plus grands passionnés de chiffres les relevés calibrations sont dispo en fin de page.

 

LES PLUS :

  • Le contraste époustouflant.
  • La netteté et piqué image.
  • Mémoire de zoom et iris dynamique.
  • Fonctionnalité et auto gestion colorimétrique dans le temps.
  • Qualité de retranscription 4K sublime.
  • Upscaling 1080P 4K très réussi
  • Le prix  bien inférieur au 550   pour le même voir mieux en qualité.

 

LES MOINS :

  • Le moltion flow absent en 4K.
  • Le niveau de lumens pour les grandes base écran en HDR.
  • La gestion colorimétrique 4K au dessous des 10 bits

 

 

Résultat de calibration effectué sur le Sony 360

Rapport Sony 360

The following two tabs change content below.

2 Comments to Sony vpl-vw 360ES la projection 4k a de l’avenir…..

  1. Goldfinger67 // 04/06/2018 á 9 h 15 min // Répondre

    Bonjour, peut on savoir qui a fait ce test ??

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*