Quoi de neuf ?

SALON SPAT 2013 – PIONEER SC-LX87 EN DEMONSTRATION + ECOUTE COMPARATIVE

Salut à tous,

Pioneer avait mis le paquet cette année pour ce salon, avec un stand particulièrement bien étudié divisé en deux, avec une première salle consacrée à la présentation des produits et une deuxième consacrée aux écoutes.

101_2709

 

Impossible de faire une présentation exhaustive de tous les produits présents, concentrons nous sur le fleuron de la gamme des amplis AV, j’ai nommé le SC-LX87 que nous espérons tester prochainement sur CHD.

101_2707

Il s’agit ici d’un beau bébé de 18 KG, 9.2 qui affiche 220 W par canal , une puissance remarquable qui vous permettra de sonoriser des volumes importants sans problème.

La qualité de fabrication est, on s’en doute, irréprochable avec un double châssis et une alimentation séparée pour anéantir respectivement vibration et interférences.

La connectique est pléthorique avec 9 entrées HDMI 1.4 dont 3 ARC, de quoi alimenter une installation plus que complète, les 3 sorties HDMI témoignent quant à elles des possibilités multiroom en audio vidéo (2 zones) comme en audio pure (possibilité d’une troisième zone audio uniquement). Signalons une entrée USB spécifique DAC, dans l’air du temps qui peut restituer du 192 Khz en 32 bit, pas mal …

Pour le reste, le panneau arrière parle de lui même je crois …

sc-lx87-s-back_gallery

 

La liste des certifications et compatibilités est assez impressionnante : THX ULTRA 2 PLUS, WIFI, AIRPLAY, DLNA, HTC CONNECT, MHL2.0 la liste est encore très longue. Mais sur ce point vous aurez du mal à le prendre en défaut. Pour les écoutes, Pioneer nous avait sorti l’artillerie lourde avec sa dernière gamme d’enceintes S1-EX-W en quatre exemplaires SVP, accompagnées d’une enceinte centrale monstrueuse la S7-EX-W, que vous pouvez voir ci dessous au dessus du SC-LX87 qui à coté à l’air d’une mini chaine HIFI.

101_2711

Nous avons eu droit pour cette démo à une partie Home cinéma sur OBLIVION (encore …) sur un vidéoprojecteur JVC X55.

Autant vous le dire tout de suite, difficile de juger la partie vidéo car d’une part on ne savait absolument pas comment tout ce petit monde était paramétré, et d’autre part la salle n’était pas vraiment prévue pour, et enfin, last but not least, l’écran de projection était juste une catastrophe, une vulgaire nappe n’aurait pas été pire, dommage. Malgré cela, je tiens à dire que l’image était loin d’être vilaine, ce qui est une vraie performance et laisse entrevoir des possibilités énormes.

Pour ce qui est du son home cinéma, ici rien à redire, rien à jeter, vraiment.

L’ampli drivera les enceintes les plus gourmandes avec autorité. Les effets sont extrêmement bien localisés et les traversées sonores aussi bien gauche droite que avant arrière sont assez impressionnantes. Les dialogues sont toujours restés très clairs, y compris dans la scène d’action que nous avons visualisée. Bref une vraie réussite. Enfin passons à la partie purement audio, et je vais commencer par une confidence : je faisais partie des « naïfs » qui pensaient qu’un ampli Home cinéma Haut de gamme pouvait égaler une partie HIFI dédiée.

Le problème c’est qu’en face du SC-LX87, l’écoute comparative prévoyait un trio pour le moins audiophile avec l’ampli A70, le lecteur de CD/SACD PD50 et le DAC N50.

 

101_2712

Alors il n’est nullement question de remettre en cause les qualités audio du SC-LX 87, et soulignons d’ailleurs à la fois le courage et la pertinence de Pioneer à proposer ce genre d’écoute comparative particulièrement instructive.

Pour moi, clairement, sur deux points la partie audiophile fait une vraie différence :

  • L’espace sonore, c’est à dire que vous ressentez une hiérarchie de proximité comme vous l’auriez en écoutant un live sur scène depuis une salle de concert.
  • Le son est plus texturé, comme si vous aviez l’impression que l’orchestre était devant vous et que vous ressentiez physiquement les instruments.

Et j’ai eu ce même sentiment sur du Devialet et du Magnat. On a beau dire, ces deux éléments ne sont pas ou très peu présents sur un ampli home cinéma, aussi audiophile se présente -t-il. La conclusion qu’il faut en tirer, c’est que chacun son métier, les produits audiophiles font de l’audiophile, les produits home-cinéma font du Home-cinéma. La passerelle ne peut se faire sans compromis au niveau de l’exigence. Pioneer nous a démontré si besoin il en était qu’il sait très bien faire les deux.

 

The following two tabs change content below.
Guillaume

Le home-cinéma, des sensations, des émotions, une passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*