Quoi de neuf ?

« AFTER EARTH »: LE TEST DU BLURAY

Salut à tous,

Aujourd’hui nous allons passer au crible un des bluray attendus de cette rentrée :

 

after-earth-ugly-poster

 

Synopsis :

Après un atterrissage forcé, Kitai Raige et son père, Cypher, se retrouvent sur Terre, mille ans après que l’humanité a été obligée d’évacuer la planète, chassée par des événements cataclysmiques. Cypher est grièvement blessé, et Kitai s’engage dans un périple à haut risque pour signaler leur présence et demander de l’aide. Il va explorer des lieux inconnus, affronter les espèces animales qui ont évolué et dominent à présent la planète, et combattre une créature extraterrestre redoutable qui s’est échappée au moment du crash.
Pour avoir une chance de rentrer chez eux, père et fils vont devoir apprendre à œuvrer ensemble et à se faire confiance…

1108146 - After Earth

Verdict film :

Bon je ne vais pas y aller par 4 chemins, le film ne m’a pas vraiment emballé. Et pourtant les premières minutes sont prometteuses et fidèles à la bande annonce.

Mais le soufflet retombe assez vite. J’aime assez ce que fait  M. Night Shyamalan, mais là, que voulez vous ? La sauce ne prends pas tout simplement. D’ailleurs la première erreur de casting du film se situe probablement à la réalisation. Le scénario n’a rien de très original, et le rythme du film est trop lent pour un film somme toute d’action.

Et puis on sent trop que le film est estampillé Smith/Pinkett, produit par Smith/Pinkett, écrit par Smith (ah tiens je commence à comprendre pourquoi le scénario est faiblard…), joué par Smith. A force de se regarder le nombril, ce clan là s’empatte.

Et pourtant, j’adore Will Smith, depuis ses débuts, mais sur ce film, désolé : la prestation d’acteur n’est pas au niveau ! Et le petit Jaden : je ne dis pas qu’il n’a pas de qualité, mais si on ne le voit jamais en dehors de ce contexte très « Smith », il y a peut être une raison. Ceci étant, on peut lui reconnaitre une certaine grâce, et des qualités physiques qui le rendent plutôt bon dans les scènes d’action, mais cela n’en fait pas un bon acteur.

Le film use de très grosses ficelles, vues revues et rerevues. On les voir arriver à des kilomètres. Là aussi, par pitié les gars: un peu d’originalité !

Le film n’est même pas sauvé par les effets spéciaux car si certains sont plutôt pas mal, d’autres en revanche (notamment des passages sur fond vert – ex : la bataille finale entre Jaden et la méchante bête) ne sont pas très crédibles, voire mal incrustés. En 2013, dans un film de cette envergure, ça fait tâche !

Quant aux musiques, petite question : que vient faire James Newton Howard dans ce naufrage ? Je cherche encore mais bref … J’ai bien aimé les musiques mais il y en a (trop) peu – marque de fabrique du réalisateur.

Et pour ne rien arranger, la VF du film est juste insupportable, faites donc l’essai vous verrez. Pour ma part j’ai tenu 10 petites minutes avant de basculer sur la VO : une des plus mauvaises VF que j’ai jamais entendu. Et pourtant je ne fais pas partie des anti VF absolus, mais là c’est consternant !

Pour résumer, une grosse déception, heureusement le film n’est pas très long, ce qui devient, au vu du contenu, une qualité.

NOTE FILM : 3/10 

After-Earth-8

Verdict technique :

Ahhh, sur ce point c’est une autre histoire. Nous avons affaire à un très bon bluray.

Image :

C’est la très grande satisfaction de ma soirée, j’ai admiré ce bluray ni plus ni moins.

Le master est absolument parfait, ce qui vous me direz est la moindre des choses en 2013.

La définition est sublime, sur les gros plans, sur les plans d’ensemble. L’encodage est parfait, y compris sur les scènes sombres, y’a rien à jeter.

Les couleurs sont également à la fête, et contribuent aux atmosphères tantôt feutrées pour ne pas dire froides, tantôt nature avec des couleurs éclatantes.

Note image : 9/10

after-earth03

Son :

Le peu que j’ai vu de la VF m’a bien convaincu, mais ce que je vais écrire ci dessous concerne la VO.

Nous avons ici une piste DTS HD, qui n’en fait pas des caisses, mais qui le fait plutôt bien. J’ai regretté en certaines occasions la sous utilisation des enceintes arrières, qui du coup à l’exception du crash sont plutôt discrètes. La remarque vaut aussi pour le caisson, qui ne s’est pas trop fatigué ce soir.

Mais cela n’empêche pas les ambiances d’être assez efficaces dans leur genre, et certains effets (frontaux) fonctionnent bien.

Les dialogues ressortent toujours très bien ce qui est toujours appréciable.

Note son : 7/10

Note technique : 8/10

Bonus :

_ « L’héritage d’un père » : Jaden et Will Smith, sur et hors écran
_ « 1000 ans en 300 secondes » : en tournage avec le casting
_ « La nature du futur » : découvrez les magnifiques paysages où After Earth a été filmé
_ Scène d’ouverture alternative
_ « La construction d’un univers » : aperçu de la création du monde d’After Earth
_ Les animatiques d’After Earth : storyboards et animatiques exclusifs
_ « Prévisualisation de l’avenir » : approche futuriste de la création de séquences d’action

L’ensemble dure à peine 45 minutes, et n’est pas non plus hyper intéressant. Il y avait mieux à faire, là aussi.

The following two tabs change content below.
Guillaume

Le home-cinéma, des sensations, des émotions, une passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*