Quoi de neuf ?

TEST BLURAY 2D: THE HOBBIT

bluray_the_hobbitAvis film :

Sans résumer le film, disons simplement que l’on retrouve tous les éléments que l’on a aimé (ou pas) dans la première trilogie.

Des scènes d’actions de très haut niveau, des effets spéciaux qui ne le sont pas moins, mais aussi des bons acteurs y compris dans les roles secondaires, qui sont excellement imprégnés de leurs personnages respectifs. Je n’ai pas lu les bouquins de Tolkien, mais les « lecteurs » m’ont dit que l’univers était également très bien retranscrit.

Les musiques sont majestueuses (ahhh le thème de l’anneau …), la réalisation très bien maîtrisée  notamment dans le rythme (alternances scènes calmes synonymes d’avancées narratives et scènes d’action), ce qui est d’autant plus crucial que le film est long et une carence sur ce point se voit très vite. Bon en dépit de cette pluie de compliments, comme insinué plus haut, ceux qui n’ont pas aimé la première trilogie n’aimeront probablement pas celle ci.

 Avis technique :

Alors, commençons tout de suite par le point qui fâche, et qui commence à bien nous gaver nous les fans de Home-cinéma, avec cette version française qui ne bénéficie pas d’une piste audio HD : Une honte pour un tel titre, franchement, mais une habitude de l’éditeur qui s’entête dans cette regrettable démarche. C’était le coup gueule du jour.

Bon passé cette déception, il faut bien être honnête et reconnaitre que cette VF, toute simple dolby digital soit-elle, ne démérite pas, bien au contraire. Elle est bien présente, les effets sont percutants et bien localisés. Toutefois et c’est logique, en zappant de la VF à la VO, on se rend vite compte et c’est logique, que la VO (en DTS HD MA) fait un peu mieux à tous les étages : L’assise générale est légèrement meilleure, les dialogues ressortent également mieux (c’est peut-être là-dessus que la différence est la plus importante). Signalons que les deux pistes (VO et VF) bénéficient d’un excellent équilibre, c’est-à-dire que l’on n’est pas atteint du syndrome de la zapette, pour baisser le volume sur les scènes d’action et le relever sur les scènes plus calme. Un bon travail de l’ingénieur son sur ce point.

Passons à l’image puisqu’au moins sur ce point tout le monde est logé à la même enseigne (heureusement sinon Dieu seul sait à quoi on aurait droit avec cet éditeur dont on ne prononcera pas le nom puisqu’il s’agit de Warner… ) et profite d’une image de premier ordre. Les défauts de pellicules et de compression sont inexistants. La définition est au taquet avec des textures de peau si bien retranscrites qu’elles en sont palpables. De même, que par exemple au début du film la reliure en cuir du livre dans lequel Bilbo va écrire son récit, donne presque envie de le toucher !

Seuls certains plans à effets spéciaux sont légèrement en retrait en termes de définition notamment certains décors plus particulièrement sur les scènes claires. D’autres scènes comme la course poursuite en traineau par exemple auraient pu être un peu plus soignée à mon goût

Je me permets de chipoter un peu parce que pour moi, ce Blu-ray avait tout pour, et aurait dû être un Top démo absolu, au final il n’est « que » excellent.

Les bonus :

Je ne les ai pas regardés, mais un bluray bien chargé vous attend. Ceux qui veulent prolonger l’aventure seront servis!

 

 

 

The following two tabs change content below.
Guillaume

Le home-cinéma, des sensations, des émotions, une passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*