Quoi de neuf ?

TEST :Razer Nostromo / Belkin Nostromo N52TE

Bonjour à tous ! Pour mon premier post chez CHD, je vais vous faire part d’un de mes coups de coeur. L’un des gadgets de tout gamer qui se respecte, le « Razer Nostromo » !


Présentation

Anciennement « Belkin Nostromo N52TE – Tournament Edition« , ce speedpad est un clavier compact pour droitiers, résolument tourné vers les FPS . On y trouve un aménagement des touches les plus généralement utilisées pour ce genre de jeu (ZQSD pour les déplacements, Espace pour le saut, ERF/WXC pour les actions), ainsi qu’un joystick et une molette supplémentaire. L’objet est ergonomique et programmable afin d’en tirer le meilleur dans vos jeux préférés.

Votre main gauche aussi a droit à ce qu’il se fait de mieux ! ^^

Design 5/5

Du premier coup d’oeil, le Nostromo séduit par son aspect futuriste (« kitsh », diront les esprits chagrins) et courbé pour épouser la main et le poignet. Entièrement noir, son cadre est brillant, tandis que les touches et le repose-poignet sont de ce matériau mat et caoutchouteux qui ne glisse pas à chaque rush, comme toute souris gamer qui se respecte. Un rétroéclairage LED bleu sans être agressif vient finir le tableau, sous les touches et la molette.
C’est clair qu’un travail de qualité a été fait sur le design, ce qui lui vaut 5 étoiles.

Configuration 3/5

Ayant depuis peu un nouveau PC, j’ai réinstallé le logiciel de config du Nostromo, et j’ai été bluffé… Les configurations de mes anciens jeux sont stockées dans l’appareil, ce qui m’a permis de les retrouver en un clin d’oeil ! Le logiciel de l’ancienne version (Belkin Nostromo N52TE) est assez facile à prendre en main (viser une touche sur l’image, assigner une commande, sauvegarder une config de jeu, etc…). Son principal défaut vient de la taille de l’affichage (trop petit, et la fenêtre de configuration ne peut pas être agrandie), défaut qui a été corrigé dans la nouvelle version du logiciel (Razer Nostromo).

Le logiciel est facile et sans surprise, malgré quelques glitchs à l’affichage en survolant les touches : Un petit 3 étoiles.

Fonctionnalités 4.5/5

On retrouve sur ce speedpad un pavé de 14 touches, une molette avec clic, deux boutons supplémentaires et un joystick. Les touches du pavé sont larges, disposées en lignes cassées sur la largeur, et orientées selon des angles différents selon la profondeur. La molette à droite de ce pavé est crantée et stable, elle agit comme un nouvel axe différent de la molette de la souris. Un autre bouton est utilisable par le pouce, tout comme le joystick 8-directions modulable (mode mini-joystick ou mode croix directionnelle). Un bouton supplémentaire, complété par 3 leds bleue-verte-rouge, permet de voir sur quel config est le Nostromo. Le repose-poignet peut prendre deux positions selon la taille de la main.

Un nombre de touches important, la disposition ergonomique de chacune (sauf le switch pour les configs), et la possibilité d’ajuster la taille de l’appareil lui valent 4 étoiles et demie.

Utilisation 4/5

Dés la première utilisation, on se demande comment on a pu s’en passer avant. Les touches répondent très vite (technologie « Hyper-Response » Belkin/Razer), on retrouve nos ZQSD préférées et plus si affinités, la main est à plat et les doigts ne sont plus en extension. On se fait une petite config perso, on lance notre FPS / RTS / Meuporg / Cooking Mama préféré, et c’est un bonheur. L’accès à l’accroupi (généralement Control ou Maj) ne se fait plus au dépend d’une gymnastique du petit doigt qui n’avait rien demandé, le pouce n’est plus uniquement réservé aux sauts de cabri pour éviter les headshots, les armes ne sont plus les seules à avoir leur molette attitrée, les classes (Call Of Duty 4 ou Diablo 3) ont droit à chacune leur profil et le passage de l’une à l’autre ne nécessite plus de bidouiller les paramètres de jeu…
Après quelques temps, on se retrouve à pester comme un enfant gâté, sur les touches lourdes du Nostromo comme celles des claviers de notre enfance (ahhhh Atari…), ou bien sur le fil alors qu’à notre époque quasiment tout est en Wifi/Bluetooth/RF, ou encore sur notre propre poignet qui, si on le laisse de tout son poids, fait se cabrer l’appareil comme Tornado, le cheval de Zorro. Mais un peu de Patafix avec de l’eau dans son vin, et c’est reparti !

Pas de surprise, 4 étoiles.

Conclusion

Ce speedpad est l’accessoire que je recommande à tous, qu’ils jouent aux FPS ou aux MMORPG (il lui manque des touches pour des jeux comme MechWarrior 3, mais bon, même un clavier normal manque de touches pour celui là!). Seul gros bémol : il faudra prévoir un aspirateur USB sur le bureau, car c’est un nid à poussière. Son aspect hitech suffira à faire croire aux autres que vous êtes un gamer de haut niveau. Son ergonomie l’emporte largement sur d’autres appareils de sa catégorie, comme le Logitech G13 (même si ce dernier propose un nombre de touches plus important) et son prix est plus abordable (entre 50€ et 60€).


Note globale : 16.5/20
Belkin/Razer aurait pu graver du Jacques Dutronc au dos du Nostromo : « M’essayer, c’est m’adopter »

-W6Bs » />
The following two tabs change content below.

Dr ZDS

Derniers articles parDr ZDS (voir tous)

3 Comments to TEST :Razer Nostromo / Belkin Nostromo N52TE

  1. super ce test et sympa comme produit. il faut vraiment en avoir besoin. je m’en sors avec mon clavier.

  2. j’avais pas vu . ce n’est pas Emmanuel. Bien joué à toi.

  3. j’en ai un :). Je l’ai redécouvert y a peu avec mechwarrior. Très utile aussi dans les RTS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*