Quoi de neuf ?

TEST SONY VPL- HW30 : SXRD 3D FULL HD abordable

  • Présentation
Dans la gamme des vidéoprojecteurs 3D FULL HD abordables, Sony frappe le premier et fort. Alors que la concurrence s’appuiera sur des technologies approuvées comme le LCD et le DLP, la firme japonaise mise sur sa solution maison le SXRD.  Et proposer ce modèle 3D à 3300€ ppi , est inespéré. Tient-il ses promesses ? Va t-il révolutionner la projection 3D à domicile ?
La version ES Kit 3D

Caractéristiques techniques

  • Panneau : SXRD High Frame Rate (1920 x 1080) l’espacement
    des pixels à 0,2 μm et 240 images/seconde
  • Objectif : 1,6x en Manuel
  • Type de lampe : Lampe ultra haute pression de 200 W
  • Luminosité : 1 300 lm
  • Contraste :  70 000:1 en dynamique
  • 3Dready
  • Compensation d’image : oui (Motionflow)
  • Mini/Maxi image projetée  : 40 à 300 pouces
  • Niveau sonore du ventilateur : 22 dB
  • Lenshift : V : +/-0,65 V, H : +/-0,25 H
  • CEC : Oui
  • 1 chargeur 220V vers USB.
  • Télécommande : RM-PJ20 (avec nouveau bouton mode d’image 3D)
  • Lampe de projection : LMP-H202 (lampe de rechange)
  • 2 Lunettes 3D : TDG-PJ1
  • Transmetteur 3D : TMR-PJ1
  • Dimensions (l/h/p) : 407,4 x 179,2 x 463,9 mm
  • Poids : 10.8 kg
Prix le plus bas constaté : Moins 3300€
Magasins conseillés: Cinémotion / Micromedia33 / Homecinesolution
Livré avec télécommande (piles fournies), notice papier, CD, cables alimentations.
Le kit 3D comprend 2 paires de lunettes, Transmetteur 3D, un chargeur, 2 cables mini USB

Pas de câble réseau ou HDMI Fournis.

  • Connectivité 2.5/3
    A noter tout de même l’absence de composite et svideo, et oui une page se tourne.

De gauche à droite.

  • 2 entrées HDMI 1.4
  • 1 port VGA
  • 1 entrée composante YUV (compatible 1080p)
  • 1 RJ45 Pour le Transmetteur 3D : TMR-PJ1
  • 1 sortie Trigger 12v (pour écran motorisé)
  • 1 port RS232 (intégration)

  • Aspect et Interface 4.5/5
Placé par son prix en « moyen gamme », il a l’aspect et la finition de certains « haut de gamme ». Sa coque supérieur noir laqué est du plus bel effet, surtout pour ceux qui l’utiliseront inversé et accroché au plafond. Seul les lens shift et Zoom manuels le trahissent.

Les lunettes sont fines et légères. Leurs verres très clairs et de teinte verte dégradent très peu l’image. De plus on peut réglé l’opacité sur 5 niveaux. C’est simple, ceux sont les plus agréables que j’ai porté. Petit bémol pour les branches un peu longues qui ont tendance a dépasser le crane des enfants (6/8 ans). Du coup les plus jeunes devront bien tenir leur tête et ne pourront pas s’appuyer contre un fauteuil.

La télécommande est parfaite. D’habitude on a le droit, chez la plupart des constructeurs à des petites télécommandes, moches et d’une qualité limite. Avec le Sony HW30, elle a une belle finition, une pointe de chrome, de grands boutons rétroéclairés d’un superbe bleu. 

Le transmetteur 3D est compact (3 fois plus petit que kinect ^^) mais pas trés stable . J’ai essayé de le mettre au niveau du projo, pointant vers la toile pour que le signale reflète : échec, les lunettes se désynchronisaient. Donc prévoyez de tirer un long câble RJ45 (non fourni)

Les menus sont petits mais clairs et bien agencés, pas trop de sous-menu. Ils sont repositionnable au milieu ou en bas à gauche de l’écran. Par contre pas de transparence. Le CMS à la sauce SONY (RCP2) est assez intuitif et on s’y prend qu’à une fois pour un résultat convaincant.

     les réglages simples sont directement accessibles.
   Pour la 3D, on peut laisser auto, ou forcer le type de 3D (SBS / TAB) ou 2D.
La correction trapèze est très progressive sur 100 pas.
Bien sur la compatibilité X.V color est de la partie

A noter.

Sur mon sample, j’ai eu quelques difficultés à faire détecter des videos 3D side by side. Avec le PCHC et Popcorn C200 en sources, elles étaient toutes reconnues en Top and buttom. Seule solution, utiliser « Stereoscopic Player » pour convertir en temps réel le format.
De plus, je confirme l’existence du « bug RCP » détecté par mon ami Worf de Cinetson. Si on utilise le RCP User1 et le sharpness supérieur à 20 sur 100. On voit du macroblocking apparaitre sur certains objets en mouvements.

Le zoom 1.6 permet de tirer de grand diagonale avec peu de recul.

  • 2m de base entre 2m41 et 4.66m de recul
  • 2m40 de base entre 3m42 et 5.10m de recul
  • 3m50 de base entre 4m25 et 6m de recul
  • L’image 10/12

Ici pas de HQV, QDEO, DCDI, comme Panasonic, son concurrent direct, Sony a choisi de développé ses propres solutions.

  • Motion Flow, un algorithme propriétaire crée de nouvelles images à partir du
    signal entrant et les insère entre les trames d’origine afin d’offrir une fluidité et une netteté
    accrues des mouvements.
  • Technologie de contrôle dynamique de la lampe. A chaque ouverture des obturateurs des
    lunettes 3D, le contrôle dynamique de la lampe amplifie automatiquement la luminosité de l’image transmise à l’oeil (d’environ 3x), ce qui maximise l’impact de celle-ci, ainsi que l’efficacité de la lampe.
  • Iris3: Cette fonction de contrôle automatique du diaphragme permet d’améliorer dynamiquement le contraste de l’image en intensifiant les noirs et les blancs sans réduire les pics de luminosité, en fonction de la scène.
  • RCP (Real Color Processing) Version 2 qui permet d’ajuster séparément la colorimétrie et la teinte de l’image projetée. En outre, la version 2 introduit la possibilité de régler simultanément la luminosité de l’image afin d’atteindre un niveau encore plus élevé de perfection.

Luminosité
Mode cinema 1
Lampe bas : 780 Lumens
Lampe Haut : 915 Lumens

Contraste 
Natif lampe bas :   9700:1
Dynamique 1:  32500:1

Sur le Terrain
Tests effectués en connexion direct à PS3 / Popcorn c200 / PCHC HDMI 1.4 (Nvidia)
stereoscopic player / PowerDVD / Totalmedia theatre
Ecran cadre Sinelux 2m40 gain 1.0
Émetteur relié avec un cable RJ 45 de 10 Métrés .

Aucun traitement entre la source et le diffuseur.
Image de 2m40 de base.
Prise de vue à 2 mètres avec Reflex Sony NEX-5. (N’étant pas photographe les couleurs peuvent être mal restituées)
pour plus d’info sur l’environnement

Ici pas de tests avec des mires. Elle me permettent juste de régler rapidement le projo. Je privilégie plutôt des scènes de films connues. Ces avis correspondent plus à un CR ( Compte Rendu utilisateur). Le rôle d’un projo est d’avant tout retranscrire la magie du 7eme art.

AVATAR – Blu-ray 3D
Ah Avatar !!! Du classique pour une démo, de nombreuse enseignes le choisissent pour vendre des LCD et Plasma par camion.
  • En 2D

Sortie du carton, Mode cinéma1, lampe bas, Couleur Bas1, et déjà la claque. Un piqué incroyable, des couleurs assez justes et un contraste appuyé. Tous les détails ressortent parfaitement. Par rapport au EPSON TW5500 récemment testé pas besoin de « super résolution » ou de pousser la netteté. Je retrouve les qualités de son grand frère le Sony VPL-VW90ES, roi de la 2D. Je serai curieux de les voir tourner l’un à coté de l’autre.

  • En 3D
   Après une telle claque en 2D, on n’est pas forcément enthousiaste pour mettre les lunettes. Mais surprise, la magie des couleurs, leurs dégradés et nuances ne sont pas massacrées. L’image est plus sombre mais gagne indéniablement en contraste et profondeur. C’est une véritable fenêtre sur Pandora qui s’ouvre devant vous. Pas de cross-talk (diaphonie) constatée.

 
Alice aux pays des merveilles – Blu-ray 3D.
  • En 2D

Sur un tel diffuseur, l’univers de Tim Burton prend de l’épaisseur. Les décors sont somptueux. Le lapin blanc et bien blanc ^^ dans monde très coloré. A noté que le motion flow, donne un aspect très numérique et les décors perdent un peu en douceur et naturel.

  • En 3D

Ce film a été une déception en 3D au cinéma. Sombre, peu de profondeur et encore moins de jaillissement. Cette fois, dans d’excellentes conditions, ce HW30 prouve que la 3D à domicile peut être meilleur que certaines salles de Cinema. Comme pour avatar les couleurs sont respectées, la profondeur bluffante et les jaillissements légers mais fréquents. La scène où Alice tombe dans le trou fonctionne très bien ici, alors qu’au cinéma c’était sombre et illisible.

Harry potter et les reliques de la mort partie 1 – Blu-ray
Le film est sombre du début à la fin. Et beaucoup de projo au contraste un peu juste, perdent du détails dans les noirs. Pire certaines scénes ne deviennent confuses. Avec le SONY VPL- HW30, aucun souci. Par exemple quand Rogue arrive au rendez-vous avec Voldemort, il se détache très bien de l’obscurité de l’allée du jardin.

Rio – Blu-ray 3D (import)

  • En 2D
C’est beau, coloré, détaillé et fluide, un vrai plaisir. La scène du deltaplane est déjà très impressionnante en 2D.
  • En 3D

L’intro avec tous ses oiseaux prend un autre dimension. Ça virevolte dans tous les sens et le balai aérien évolue dans un espace. La 3D est vraiment sympa, un peu de ghosting mais rien à voir par exemple avec « le voyage extraordinaire de Samy ». Les jaillissements sont fréquents et réussis.

Rango – Blu-ray

Le nouveau film d’animation TOP Démo.Je lance le film, l’intro de l’aquarium est lumineuse et captive la rétine. Résultat le test se transforme en visionnage et je reste scotché pendant tout le film. Cela se passe de commentaire. Ce HW 30 a vraiment de la classe en 2D.

Tron – L’héritage Bluray  3D.

La 3D de ce  film est très bien pensée. De la 2D en 2.35 côtoie de la 3D en 1.78.  Cette dernière sert surtout pour l’immersion et non le spectaculaire.  La 3D se fait oublié et tout simplement l’impression de rentrer d’un un univers numérique parallèle. Avec le HW 30, aucune fatigue visuel ou ghosting. Le duel de disque et la course motos sont bluffants. Je reste émerveillé devant ce rendu.

 

Et la SD ?

Même si la plupart d’entre nous préfèrent upscaler les DVD directement par le lecteur ou via un scaler / Ampli. J’ai envoyé au HW30 des signaux 480i, 576i et 576p. Le résultat et tout a fait acceptable et viable.

Un peu Jeu 3D ?

J’ai essayé quelques jeux 3D sur PS3, la plupart sont décevants à cause de la résolution 720p et l’alaising très présent. Et le HW30 ne peut rien y faire. Certains tel que Killzone 2 et Call of Duty Black OPS sortent du lot. Et sincèrement, je ne pensais pas que la 3D pouvait tant apporter aux jeux-video. L’immersion dans un FPS est bluffante…

Conclusion de ses visionnages:

Une très belle 2D, au dessus la la moyenne. Ciselé, piqué et contrasté même avec des sources neutres comme la C200 ou PS3. Seuls les plus exigeants trouveront nécessaire l’utilisation de sources HDG ou scalers.Par contre, je ne trouve le « motion flow » pas toujours juste et son rendu ne me plait pas forcément. A l’époque, les démos du HW20 m’avaient bluffé. Mais une fois dans ma salle, avec le HW30 et mes Blu-ray préférés, je ne retrouve pas le « rendu cinéma » d’un bon 24p.


Pour la 3D, je vais pas tourné autour du pot. C’est le plus beau rendu que j’ai vu, devant toute la concurrence, Mitsubishi, JVC et même son grand frère. Il reste qu’en même le défaut de la technologie active, un peu de crosstalk. Ce défaut diminue en positionnant l’effet 3D sur -1 ( avec mon rapport diagonale / recul).

Problemes des video side by side. Ne soyez pas étonner si sur une video cote à cote 24hz, le HW 30 ne propose que du dessus / dessous. Il ne prend pas en charge cote a cote en 24hz.
  • Verdict 17/20

Mise à jour de la note le 25/08/11. Le problême des videos 3D est une limite de compatibilité et non un bug. Ce qui fait rentrer le HW30 dans la selection cinehomedigital. Sony réussi un joli coup en sortant avant tout le monde un projo 3D FullHD abordable. Il marquera les esprits par sa 3D lumineuse et enfin respectueuse des couleurs. Pour la 2d, on est tout simplement bluffer par un tel rendu dans cette gamme de prix. Le SONY VPL- HW30, moins cher que le X3, a une belle place a se faire dans nos home-cinema.

Les concurrent directs: JVC X3 3990 € / A venir Panasonic PT-AT5000 moins de 3000€.
Si vous voulez un test plus technique et complet  je vous invite à lire le test de WORF.
Merci à Thomas de Sony Pro Europe pour ce prêt.
-W6Bs » />
The following two tabs change content below.
Emmanuel

Créateur de CHD /
La magie du cinéma à domicile ! Il ne suffit pas de multiplier les enceintes et de se rapprocher de sa télé. C’est retranscrire avec justesse les émotions et sensations du 7em art. Voila le saint Graal tant recherché.

7 Comments to TEST SONY VPL- HW30 : SXRD 3D FULL HD abordable

  1. Merci pour ce test attendu. Il parait réaliste et révélateur. Je le commande cette semaine

  2. merci, bon test accesible. c’est cool. Tu crois qu’il faut attendre le Pana ?

  3. Les photos sont des captures réelles ??? sur le cul

  4. pour Marco, si tu doutes, attends début septembre, j’aurai des infos toutes fraiches de L’ifa

    Keer33, oui ce sont des captures que j’ai essayé de rendre proche de la réalité.

  5. vous avez une solution pour les SBS 24hz ?

  6. pour info, il y a des retours d’une usure prématuré des panneaux SXRD. J’en dit pas plus, je pars à la pêche aux infos.

  7. salut le photos me paresse tirer pas mal sur le bleu non???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*